Découvrez mes réseaux sociaux

Viviane GRANIERI
Psycho-Somatothérapeute - Hypnothérapeute
Professeur de Yoga - Coach de Vie - Art-Thérapeute
Lyon - Annonay - Valence - Saint-Etienne

thérapie

 

Ne vous est-il jamais arrivé de douter de vous, de vos capacités ?

De vous remettre en question jusqu'à vous trouver nul (le) ?

D'envier les personnes qui osent se mettre sur le devant de la scène, face à un auditoire ?

De vous dire que vous ne serez jamais capable d'y arriver ?

Que vous manquez de charisme, de talent, que vous êtes trop timide, pas assez ou trop ceci ou cela ?

Vous manquez sérieusement d'estime de vous.

Vous n'en pouvez plus de vous effacer jusqu'à devenir transparent, de laisser les autres briller pendant que vous vous éteignez un peu plus chaque jour.

Il est temps que vous preniez les choses en main.

Chaque individu sur terre a le pouvoir de "redécider" sa vie en prenanrt de nouvelles décisions qui pourraient bouleverser les fondamentaux acquis depuis si longtemps et fragiliser le socle construit pendant tant d'années.

Décider de changer, d'évoluer, de progresser, de transmuter ses peurs pour oser être soi et d'être fier de l'être, dans toutes ses facettes quelles qu'elles soient est un défi qui suscite de nombreuses peurs car : "gagner quelque chose dans ce processus d'évolution de l'âme c'est accepter de perdre quelque chose qui s'appelle "la sécurité".

L' Estime de Soi est un sujet vaste et complexe.

Il ne suffit  pas de claquer des doigts pour développer son "Estime de Soi".

C'est le chemin de toute une vie. Les recettes miracle sont farfelues. Elles agissent sur un aspect du problème et non sur la globalité.

 

La confiance en soi est une branche de l'estime de soi. Elle se traduit par le "faire. Se situe au niveau des capacités et des compétences dans les 7 niveaux logiques de la pensée.

 

 Elle s'acquiert par l'expérience et se manifeste par  l'action.  Il s'agit de "faire" l'expérience d'une situation pour nourrir la confiance en soi, la conséquence se traduisant par une perte ou un gain de confiance selon les situations.

La confiance en soi s'acquiert également  par l'apprentissage qui permet d'acquérir des capacités et des compétences. 

La perception qu'une personne a de la réussite et de l'échec inhérente à ses propres expériences va conditionner favorablement ou défavorablement son niveau de "confiance en soi'.

La manière dont une personne s'évalue influence fortement le socle de la "confiance en soi".

En s'évaluant de façon négative après ce qu'elle considère comme un "échec", la personne fragilise le socle de la "confance en elle en se jugeant sans compassion.

La pensée qui nourrit cette perception négative de soi vient tourner en boucle et enfermer la personne dans une croyance limitante sur elle-même, du genre : "je suis nulle, incapable, je ne vaux rien, je suis bête, je n'ai pas de mémoire, je ne comprends rien, je n'y arriverai jamais".

Tout ce que je fais est nul, sans intérêt.

Il est possible d'améliorer cette branche de l'estime de soi en modifiant "les pensées limitantes",  celles qui se répètent en boucle inlassablement et finissent par avoir raison de la croyance.

La PNL est un outil incontournable qui permet de déprogrammer notre système de croyances pour le faire évoluer vers des pensées plus justes, structurantes  et faire émerger le potentiel de " ressources" cachées profondément dans l'inconscient.

Ces pensées ressource se traduisent ainsi :

" Je suis volontaire, tenace, assidu, je ne lâche rien. J'ai des capacités acquises par l'expérience, je suis courageux, travailleur, volontaire, je m'en suis toujours sorti, j'y arriverai ..."

 

La nourriture affective comme autre branche de l'estime de soi : concerne l'être profond. Se situe au niveau de l'identité dans les 7 niveaux logiques de la structuration de la pensée.

 

Cette branche de l'Estime est la plus délicate, la plus sensible, la plus ancrée en nous.

il s'agit de  la "nourriture affective" reçue depuis la petite enfance jusqu'à l'âge adulte. 

 

Elle représente le pilier de l'estime de soi, le plus difficile à réparer à l'âge adulte.

On ne peut pas revenir sur le passé et modifier le niveau de "nourriture affective" reçu par l''enfant par le biais des figures parentales, mais aussi de l'environnement (école, relations sociales, présence de personnes structurantes pour l'enfant).

La qualité de la  "nourriture affective" va conditionner fortement l'estime de soi du jeune adulte en construction.

L'indifférence, le manque de soin, la négligence, le peu de considération pour l'enfant, d'encouragement ne permettent pas à ce dernier de se construire dans de bonnes conditions et de s'aimer inconditionnellement Celui-ci peut grandir avec le sentiment d'être "transparent pour ses parents, de ne pas exister, de ne pas avoir de place précise au sein de la famille" et développer une mauvaise perception de sa lui-même, se sentir sans "valeur", nul.

L'enfant, en devenant adolescent risque de  rechercher l'amour, la considération, la reconnaissance, le regard de "parents symboliques" qui vont permettre à l'enfant de se sentir aimé, important, reconnu.

 

Le manque de soins, de toucher, d'attention, d'écoute, de contact chez le petit enfant  a un impact profond sur la construction identitaire de celui-ci.

Un enfant qui a vécu la violence aura plus de chance de développer ses propres "ressources" en réaction aux mauvais traitements, une forme de résilience qui lui permettra de se relever dans les moments difficiles, la colère étant l'émotion prédominante qui le poussera à agir, à prendre sa revanche sous la forme de défis personnels visant à prouver à son entourage qu'il a le droit d'exister, qu'il a de la valeur. L'enfant, pour survivre va développer des stratégies qui lui permettront de faire face aux évènements difficiles de la vie, de surmonter des traumatismes.

L'enfant possèdes d'innombrables ressources dès le plus jeune âge dont il n'a pas conscience.

les interactions avec l'environnement sont fondamentales dans l'étape de construction d'un enfant maltraité (relations sociales, amis, famille de remplacement, professeurs, mentor...)

 

Un enfant surprotégé pendant toute l'enfance aura beaucoup plus de difficulté à se construire par lui-même, à trouver les ressources qu'il a en lui, car il aura peur de faire face à la vie et à l'inconnu, aura tendance à se replier sur lui-même et à rechercher un cocon "protecteur".

Il est très difficile de reconstuire "la nourriture affective" de l'enfant car elle fait partie du passé et a conditionné son chemin de vie.

Les exercices et interventions extérieures ne servent à rien.

La réponse doit venir de l'intérieur. L'enfant devenu jeune adulte doit trouver un chemin vers l'amour de soi, inconditionnel, devenir son propre parent, développer son surmoi protecteur et bienveillant.

C'est en s'acceptant sans se juger, inconditionnellement que le jeune adulte développera un sentiment de sécurité ontologique, indispensable à une "Estime de Soi" solide et bien construite.

La voie spirituelle est un chemin qui permet de se rencontrer véritablement. Elle permet de se relier à Soi de façon profonde et authentique.

La méditation, le yoga sont des voies à explorer de façon incontournable.

Elles vont former un socle sur lequel le jeune adulte ou l'adulte pourra trouver une sécurité, une paix intérieure.

L'EFT est une approche aidante dans ce processus identitaire.

Elle repose sur le principe de l'amour inconditionnel pour soi :

"même si ....je m'accepte et je m'aime inconditionnellement, sans me juger" est la boucle qui permet de faire évoluer les pensées qui nous conditionnent négativement vers des pensées gratitiantes, basées sur la gratitude et la reconnaissance de son Soi Authentique.

 

 

 


Inscrivez-vous à ma Newsletter !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.