Viviane GRANIERI
Maître Praticien en PNL - Hypnose - Rebirth
Ashtanga/Kundalini Yoga - Psycho-Somatothérapeute - Coach de Vie- Coach Mental
Lyon - Valence - Saint-Etienne

Les troubles de l'estime de soi

Les troubles de l’estime de soi

L’estime de soi est un concept psychologique qui renvoie au jugement global positif ou négatif qu’une personne a d’elle-même.

Elle se construit durant l’enfance et évoluera au cours de la vie avec les expériences de réussite et d’échec.

Une faible estime de soi pourra entrainer un mal-être et des difficultés dans les relations avec les autres personnes. Elle sera également un facteur de risque pour le développement de troubles psychologiques. Les personnes qui ont une faible estime d’elles-mêmes ne se trouvent jamais assez bien, jamais à la hauteur et en soufrent terriblement.

Au contraire, une estime de soi très haute pourra amener la personne à avoir des comportements et des attitudes mal perçus par les autres qui verront souvent en elle une personne hautaine et un peu trop sûre d ‘elle. Une estime de soi très haute peut conduire la personne à avoir des conduites à risque, se pensant à l’abri de tout.

Enfin, une bonne estime de soi correspondrait à une estime de soi satisfaisante, ni trop faible ni trop élevée et favorise l’épanouissement relationnel et le bien être personnel.

Les signes renvoyant à une mauvaise estime de soi

Une personne qui a une mauvaise estime d’elle-même pourra :

  • se faire constamment des reproches 
  • se sentir incapable d’accomplir des choses
  • se sentir inférieure aux autres
  • se déprécier sans même s’en rendre compte
  • s’évaluer en fonction de ses échecs et des critiques émises par les autres
  • ne pas s’aimer
  • se dévaloriser et se culpabiliser à la moindre occasion
  • développer une timidité excessive l’empêchant de s’exprimer en public

Les valeurs qui construisent l’estime de soi

Tous les choix que nous faisons sont motivés par nos valeurs, que  ces choix soient conscients ou inconscients.

 Les valeurs constituent la motivation la plus puissante qui soit.

Bien qu’elles soient individuelles et personnelles, en ce sens que nous avons chacun une hiérarchie bien à nous, entrainant par conséquent des choix différents, l’estime de soi-même devrait en faire partie. C’est par elle que passe le chemin qui conduit à la réalisation de soi. En plus de faire partie de nos valeurs, l’estime de soi est aussi le résultat du respect de nos autres valeurs.

Développement de l’estime de soi depuis l’enfance

Il faut remonter très loin dans notre histoire personnelle pour retracer les bases de l’estime de soi.

En effet ce sentiment de notre valeur personnelle et de notre importance en tant qu’être humain s’enracine dans les toutes premières expériences que constituaient l’amour des parents, la sécurité affective, le contrôle et l’autonomie dont nous disposions alors.

L’estime de soi s’est tissée aussi autour de nos réussites et des compétences que nous avons développées, principalement pendant les premières années de la scolarité et aussi, bien sûr avec nos expériences professionnelles et personnelles d’adulte.

Etre bien dans sa peau

L’épanouissement d’une personne est très lié à l’estime qu’elle a d’elle-même et beaucoup de problèmes de santé physique et mentale sont plus ou moins liés à une perte ou à une faible estime de soi.
En période de changement, le stress étant prédominant, l’estime de soi est grandement mise à l’épreuve et menacée.
Etre bien dans sa peau c’est être fier de soi, de ses compétences, de ses réalisations mais aussi de son potentiel et de ses capacités.
C’est avant tout s’accepter tel que l’on est, avec ses faiblesses et ses défauts.

L’estime de soi est un besoin d’ordre supérieur, tout comme s’épanouir, s’actualiser.
D’après Abraham Maslow, pour qu’un tel besoin se manifeste il faut que les besoins primaires soient satisfaits.
Si les besoins physiologiques ne sont pas satisfaits de même que les besoins de sécurité et d’amour, le besoin d’estime de soi n’émergera pas.
De même, le besoin de réalisation de son potentiel et d’accomplissement de soi sera inaccessible si le besoin d’estime de soi n’est pas satisfait.

Estime de soi et Identité

L’estime de soi relève de l’identité.
Il existe une confusion fréquente entre l’identité (ce que je suis) et la compétence (ce que je fais). Certaines personnes s’identifient tellement à leur travail  qu’un bouleversement dans celui-ci est vécu comme une atteinte directe à leur identité.

La nuance entre être et faire est fondamentale.
Il existe une différence entre dire « je suis incapable de » et « je n’ai pas la capacité de ».
Dans le dernier cas on sous-entend une possibilité d’acquérir la compétence manquante.
Ce que je fais et ce que je sais est différent de ce que je suis.

Réalisation & référencement   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion