Viviane GRANIERI
Maître Praticien en PNL - Hypnose - EFT - Rebirth
Ashtanga et Kundalini Yoga - Psycho-Somatothérapeute - Coach de Vie - Coach Mental - Lyon - Valence - Saint-Etienne

Il est possible d'apaiser les symptômes liés à l' allergie  sans médicament. 

L'allergie est une réaction naturelle du corps à un milieu perçu comme hostile, agressif, voire dangereux par la personne qui souffre de réactions allergiques. L'allergie agit alors comme un révélateur de ce trop plein de stress ressenti en présence de certaines substances en diffusant dans le sang un médiateur chimique "l'histamine" qui va installer les symptômes physiques.

La respiration consciente, l'intériorisation par la méditation ont pour effet de ralentir le métabolisme de base activé par la substance allergène et ainsi de ralentir le rythme cardiaque. Ainsi apaisés les symptômes vont s'atténuer rapidement.

Je préconise également de ne pas éternuer par le nez mais par la bouche en pinçant les narines. Ainsi l'explosion d'histamine n'aura pas lieu au niveau des muqueuses nasales et votre nez sera moins bouché jusqu'à ne plus l'être la journée.

Il faut également éviter de renifler quand le nez est bouché. C'est un geste qui se fait inconsciemment car le nez bouché provoque une réaction de stress qui s'exprime par le fait d'inspirer rapidement et souvent.

Pratiquez la respiration consciente en insistant bien sur l'expiration qui doit être longue et profonde et aller jusqu'au bout du souffle.

Le but est de ralentir le rythme cardiaque qui agit sur le métabolisme de base et relance le processus allergique quand il bat trop vite.

 

Lors de mes séances de Psychothérapie, je pratique beaucoup le décodage biologique. Il  invite le sujet à identifier les déclencheurs profonds, d'origine la plupart du temps inconscients, puis à se connecter au ressenti des symptômes exprimés par le corps.

 je propose au patient qui souffre de symptômes allergiques,  rhinites chroniques de remonter le cours de son histoire afin d'identifier les facteurs déclencheurs de la réponse allergique. J'amène ensuite le patient à entrer dans un état de conscience modifiée par la relaxation profonde qui crèe un état de transe propice au lâcher-prise par le patient. Ensuite je suggère à sa partie inconsciente des solutions différentes de la réponse allergique qui lui permettront de se sentir mieux.

Il est préconisé de supprimer les produits laitiers de vache et de limiter le gluten dans la consommations quotidienne.

Mon intervention n'a pas pour prétention de se substituer au mèdecin qui reste maître de la prise en charge du patient. Elle se veut complémentaire pour le mieux-être du patient en crise.

Le nombre des séances dépend de la faculté du patient à entrer en connection avec lui-même. Le résultat est parfois étonnant.